Nous avons demandé à des citoyens du monde entier leur opinion sur l’intelligence artificielle. Voici ce que nous avons appris.

Par Mozilla | 7 Novembre 2019

AI

Nous avons demandé à des personnes originaires des quatre coins du monde de partager avec nous leurs connaissances et leurs opinions sur l’intelligence artificielle (IA). Plus de 66 800 personnes nous ont répondu. Voici ce que nous avons appris.

Un peu plus de la moitié des personnes interrogées estiment avoir « quelques connaissances » sur l’IA. Seules 10 % d’entre elles s’estiment « bien informées ».

How much do people know about AI


Les plus jeunes estiment en général avoir plus de connaissances sur l’intelligence artificielle.

Age of people who say they are most knowlegable about AI


Les personnes interrogées ressentent plutôt de l’inquiétude (32 %), de la curiosité (30 %) et de l’espoir (27 %) face à l’intelligence artificielle.

How do people feel about AI?


Les personnes interrogées ont des ressentis différents au sujet de l’IA selon la région du monde qu’elles habitent.

How does the world feel about AI?


Les jeunes ne sont pas aussi inquiets au sujet de l’IA que les autres.

Les 3 principaux mots utilisés par les 19-24 ans pour décrire leurs sentiments face à l’IA sont :

  1. Enthousiasme (43 %)
  2. Curiosité (40 %)
  3. Espoir (32 %)

La majorité des personnes interrogées souhaitent que l’IA soit bien plus intelligente qu’elles.

Nearly 40% of respondents say AI should be “Way Smarter Than Me”

Voici d’autres résultats intéressants concernant l’intelligence de l’IA :

  • 41 % des hommes souhaitent une IA au niveau d’intelligence très supérieur au leur, contre 31 % des femmes seulement.
  • Les personnes souhaitant une IA au niveau d’intelligence « le plus bas possible » déclarent ressentir de l’inquiétude (50 %) et de l’anxiété (24 %) face à l’IA.
  • 46 % des 25-44 ans souhaitent une IA au niveau d’intelligence très supérieur au leur, contre seulement 37 % des plus de 45 ans.
  • Les Sud-Américain·e·s ont davantage tendance à souhaiter que l’IA ait un niveau d’intelligence « très supérieur » au leur.

L’intelligence artificielle va-t-elle changer nos vies pour le meilleur ou pour le pire ? Les personnes interrogées ont des avis partagés.

24 % d’entre elles pensent que l’IA va améliorer nos vies, 41 % pensent qu’elle va à la fois les améliorer et les empirer, et seulement 10 % estiment que l’IA va juste empirer les choses.

Who is optimisic about AI?

Il est intéressant de constater quelles catégories sont les plus optimistes au sujet de l’IA.

Les hommes (27 %) sont presque deux fois plus optimistes que les femmes (14 %) sur le fait que l’IA va améliorer nos vies. Près de la moitié des Sud-Américain·e·s (46 %) pensent que l’IA va rendre le monde meilleur : c’est la région du monde la plus optimiste. Et la tranche d’âge des 19-24 ans est celle qui estime le plus que l’IA va rendre le monde meilleur (35 %). Seulement 5 % des 19-24 ans interrogé·e·s estiment que l’IA va empirer les choses.

19 % des personnes interrogées déclarent remarquer la présence de l’IA dans tous les aspects de leurs vies. Seules 3 % d’entre elles ne remarquent la présence d’IA nulle part.

Where do people see AI in their daily lives?


À la question « Quel film est le plus proche de ce qui nous attend dans un avenir où l’intelligence artificielle joue un rôle important ? », la plupart des personnes interrogées ont choisi
I, Robot (10 %). 10 % d’entre elles ont donné leur propre réponse à cette question, et 1984 est celle qui revient le plus souvent.

What movie most represents our future with artificial intelligence?


Les gens souhaitent-ils en apprendre plus sur l’intelligence artificielle ? Oui.

Seules 8 % des personnes interrogées disent ne pas vouloir en apprendre davantage sur l’IA.

Do people want to learn more about AI?
  • Les 19-44 ans sont les plus susceptibles de vouloir en apprendre plus sur l’IA (52 %).
  • Les personnes de plus de 65 ans sont celles qui ont le plus répondu « Pourquoi pas » à cette question (64 %).
  • Les personnes résidant en Amérique du Sud (61 %) et en Afrique (63 %) sont celles qui souhaitent le plus s’informer sur l’IA.

Que nous indiquent ces données quand on les étudie dans leur globalité ?

L’intelligence artificielle suscite de l’inquiétude, mais aussi de la curiosité, de l’enthousiasme et de l’espoir concernant les changements qu’elle pourrait apporter (tant qu’il ne s’agit pas de l’Apocalypse). Les personnes interrogées sont également plutôt intéressées par le fait d’en apprendre plus sur l’IA. Ce n’est pas quelque chose qui les enthousiasme beaucoup pour l’instant, mais elles gardent l’esprit ouvert et savent qu’elles doivent se tenir informées. C’est une bonne nouvelle.

Au cours des prochaines années, Mozilla veut concentrer ses efforts pour garantir la conception d’une IA digne de confiance. Nous souhaitons aider les gens à comprendre que nous pouvons et devrions tous avoir voix au chapitre quand des algorithmes et des ordinateurs prennent des décisions à notre place.

Mozilla estime que les données doivent être libres et accessibles à toutes et tous. Si vous souhaitez consulter plus en détail les résultats de cette enquête, ces deux liens sont à votre disposition :

  1. Données brutes de l’enquête (fichier .csv, 28 Mo)
  2. Principaux résultats (.pdf)

Mozilla met à disposition ces données dans le domaine public, sous licence CC0.

Vous souhaitez participer à d’autres conversations et réflexions sur les façons d’améliorer nos vies numériques ? Inscrivez-vous à notre lettre d’information !


Articles connexes