WhatsApp

WhatsApp

Facebook
Wi-Fi

Passé en revue le : 8 septembre 2021

|
Mozilla a effectué 8 heures de recherches
|

L’avis de Mozilla :

|
Vote du public : Très flippant

WhatsApp est une des applications de messagerie les plus populaires au monde, avec environ 2 milliards (oui oui, milliards) d’utilisateurs et utilisatrices autour du globe. L’application utilise le chiffrement de bout en bout par défaut pour les messages et les appels : un point positif pour votre confidentialité. Cependant, elle appartient à Facebook, ce qui signifie que Facebook peut accéder à certaines données que WhatsApp collecte sur vous et les utiliser à des fins spécifiques : c’est potentiellement une mauvaise nouvelle pour la protection de votre vie privée. En matière de vidéo, WhatsApp permet des appels entre deux personnes et en groupe, jusqu’à 8 personnes. De manière générale, méfiez-vous, car WhatsApp a des problèmes de désinformation bien connus, et la désinformation, c’est pas terrible.

Que pourrait-il se passer en cas de problème ?

WhatsApp, application appartenant à Facebook, a causé un petit séisme au début de l’année 2021 quand elle s’est plainte des étiquettes de confidentialité sur l’App Store d’Apple, qui affichent toutes les données personnelles collectées et utilisées par les applications. Ce n’était pas à l’avantage de WhatsApp, surtout quand Apple a publié ces mêmes informations au sujet de son application iMessage. Ensuite, WhatsApp a effectué une mise à jour de sa politique de confidentialité qui a, de façon justifiée ou non, beaucoup effrayé les utilisateurs et utilisatrices, qui ont migré en masse vers des applications comme Telegram ou Signal. Enfin, l’Irlande a infligé une amende record de 266 millions de dollars à WhatsApp pour son présumé manque de transparence sur la façon dont elle partage les données avec Facebook. Alors, que faut-il en penser ? WhatsApp est-elle un danger pour la confidentialité ? D’un point de vue technique, non, pas vraiment. WhatsApp utilise un chiffrement de bout en bout ultra sécurisé pour tous les messages, chats et appels vidéo, ce qui est une excellente pratique ! WhatsApp ne peut pas lire vos messages ou voir vos appels. En revanche, l’application est détenue par Facebook, une entreprise bien connue pour ses pratiques à l’éthique douteuse de collecte de données très étendue. Cela signifie que beaucoup de métadonnées, comme l’historique des achats, la localisation, l’identifiant de l’appareil, et plus encore, peuvent être collectées et partagées avec les entreprises qui affichent des publicités sur WhatsApp. Les personnes qui recherchent une application de messagerie vraiment centrée sur le respect de la vie privée peuvent trouver de meilleures options, comme Signal et Threema. Et même sans parler de messagerie, il est important de prendre en compte le rôle de WhatsApp dans la propagation de la désinformation. En 2020, WhatsApp est devenue une source de désinformation majeure sur le coronavirus, à tel point que les membres des gouvernements mondiaux montraient ouvertement du doigt l’application. WhatsApp a pris des mesures pour essayer d’arrêter l’afflux de désinformation en limitant le nombre de partages possibles de contenus fréquemment partagés à cinq discussions en même temps. La désinformation est un problème important de nos jours, et tout le monde devrait le savoir et faire de son mieux pour ne pas l’empirer.

mobile Confidentialité avertissement Sécurité IA

Ce produit peut-il m’espionner ? informations

Caméra

Appareil : Impossible à déterminer

Application : Impossible à déterminer

Microphone

Appareil : Impossible à déterminer

Application : Impossible à déterminer

Piste la géolocalisation

Appareil : Impossible à déterminer

Application : Impossible à déterminer

Que peut-on utiliser pour s’inscrire ?

Quelles données l’entreprise collecte-t-elle ?

Comment l’entreprise utilise-t-elle les données ?

Les mouvements de données entre WhatsApp et Facebook Inc., puis vers de nombreux tiers, forment une chaîne complexe. Si vous utilisez WhatsApp pour communiquer avec des entreprises, l’application appartenant à Facebook peut partager votre profil de données avec Facebook. Selon sa politique de confidentialité, « Nous travaillons avec des fournisseurs de services tiers et les Entités Facebook afin de nous permettre d’exploiter, de fournir, d’améliorer, de comprendre, de personnaliser, de prendre en charge et de commercialiser nos Services ». Les informations ainsi collectées peuvent être utilisées par Facebook et ses autres produits pour vous faire des suggestions, personnaliser vos fonctionnalités et votre contenu, vous aider à effectuer des achats et des transactions, et vous montrer des offres et publicités pertinentes dans tous les produits des entités Facebook. Facebook affirme ne pas vendre ses données, mais les partage avec de nombreux tiers : des partenaires qui utilisent ses services d’analyse, des annonceurs, des partenaires de mesure, des partenaires proposant des produits et services sur les produits Facebook, des vendeurs et fournisseurs de services, des chercheurs et universitaires, les forces de l’ordre et les autorités juridiques qui en font la demande.

Comment pouvez-vous contrôler vos données ?

La seule façon de supprimer ses données personnelles mentionnée dans la politique de WhatsApp est de supprimer son compte. Cette opération supprime vos informations de compte et votre photo de profil, vous efface de tous les groupes WhatsApp et supprime votre historique de messagerie WhatsApp. La suppression des données peut demander jusqu’à 90 jours. Des copies de vos informations peuvent également être conservées au-delà de 90 jours dans le stockage de sauvegarde, « pour récupérer les données perdues en cas de sinistre, d’erreur logicielle ou autres cas de perte de données ».

Quel est l’historique de l’entreprise en matière de protection des données des utilisateurs et utilisatrices ?

À améliorer

En mai 2019, WhatsApp a annoncé avoir connu une faille de sécurité associée à une autorité de surveillance. L’application n’a pas précisé combien de comptes étaient concernés. En 2017, les cofondateurs de WhatsApp ont quitté l’entreprise et l’un d’entre eux, Brian Acton, a déclaré « J’ai vendu la vie privée de mes utilisateurs pour le profit. J’ai fait un choix et un compromis, et je dois vivre avec cette décision chaque jour. »

Ce produit peut-il être utilisé hors connexion ?

Ne s’applique pas

Informations relatives à la vie privée accessibles et compréhensibles ?

Non

En mai 2021, WhatsApp s’est trouvée au centre d’une controverse au sujet de sa politique de confidentialité. Le principal changement concernait le partage de données, y compris concernant les communications avec des entreprises, avec l'ensemble du groupe Facebook. Nombre d’utilisateurs et utilisatrices soucieux de leur vie privée ont pensé que TOUTES leurs données de communication seraient partagées avec Facebook (ce qui n’est pas le cas). Difficile de leur en vouloir, car la politique de confidentialité de WhatsApp n’est pas vraiment un modèle de clarté et sa mise en œuvre n’a pas été faite en douceur. Pendant des mois, WhatsApp a bombardé les utilisateurs et utilisatrices de messages pop-up pour les pousser à accepter ses nouvelles conditions d’utilisation et sa nouvelle politique de confidentialité. Comme des millions d’autres personnes utilisant WhatsApp, nous avons eu du mal à comprendre les changements induits par cette mise à jour en lisant uniquement la politique de confidentialité et les conditions d’utilisation ; c’est pourquoi nous pensons que le manque de clarté de ces documents est intentionnel. Mais dans quel but, voilà qui reste à déterminer.

Liens vers les informations concernant la vie privée

Ce produit respecte-t-il nos critères élémentaires de sécurité ? informations

Oui

Chiffrement

Oui

Tous les messages et les appels font l’objet d’un chiffrement de bout en bout par défaut. À noter : les métadonnées ne sont pas chiffrées et sont partagées avec les entités du groupe Facebook.

Mot de passe robuste

Ne s’applique pas

Aucun mot de passe n’est nécessaire pour participer à un appel. WhatsApp permet aux utilisateurs et utilisatrices de mettre en place un verrouillage par empreinte digitale ou reconnaissance faciale afin de bénéficier d’une sécurité supplémentaire, mais cette fonctionnalité est réservée aux iPhones et n’est pas activée par défaut.

Mises à jour de sécurité

Oui

Gestion des vulnérabilités

Oui

Facebook dispose d’un programme de prime aux bugs pour les failles de sécurité.

Politique de confidentialité

Oui

Le produit utilise-t-il une IA ? informations

Impossible à déterminer

Cette IA est-elle non digne de confiance ?

Impossible à déterminer

Quel genre de décisions l’IA prend-elle à votre sujet ou pour vous ?

L’entreprise est-elle transparente sur le fonctionnement de l’IA ?

Impossible à déterminer

Les fonctionnalités de l’IA peuvent-elles être contrôlées par l’utilisateur ou l’utilisatrice ?

Impossible à déterminer


Actualités

WhatsApp tightens message forwarding restrictions to combat coronavirus misinformation
CNBC
Facebook’s WhatsApp has reduced the amount of chats to which users can share frequently forwarded content to just one at a time. The move, which expands on previous curbs, is aimed at stemming the spread of misinformation amid the coronavirus pandemic.
Five Things You Should Know About the WhatsApp Hack
Security Boulevard
The recent WhatsApp™ hack is pretty alarming: all the hackers had to do was drop a missed encrypted WhatsApp call to their target and—boom—spyware was installed. The hack didn’t require the user to do anything—even if the user didn’t pick up the phone the spyware would still be installed. But maybe what’s most important about it is that it shines a light on the myth that security is equal to end-to-end encryption.
WhatsApp Video Calls Will Soon Support 50: This Is Why 8’s The Limit For Your Security
Forbes
WhatsApp users were just given an awesome new feature—the ability to make end-to-end encrypted video calls for groups of up to eight. But it seems that eight is the limit if you want to stay secure, because once you add more people to your video chat, you’ll be redirected to the much less secure and private Facebook Messenger Rooms.
Signal Vs Telegram—3 Things You Need To Know Before You Quit WhatsApp
Forbes
As the self-inflicted WhatsApp backlash continues, millions have turned to Signal and Telegram instead. But how much do you know about these rival messengers? Given the headlines, you’d assume they’re both more secure than WhatsApp, right? Actually, wrong. So, if you’re considering a switch, here are three things you need to know.
WhatsApp launches disappearing photos and video for all your sensitive (and sexy) messages
Mashable
WhatsApp will now let you send private and disappearing photos and videos. So whether it's a steamy sext, something cute you'd like to delete later, or even sensitive content like passwords or financial details sent to someone you trust, WhatsApp is rolling out "View Once" photos and videos that will disappear from the chat after they've been opened.
WhatsApp faces $267M fine for breaching Europe’s GDPR
TechCrunch
It’s been a long time coming but Facebook is finally feeling some heat from Europe’s much trumpeted data protection regime: Ireland’s Data Protection Commission (DPC) has just announced a €225 million (~$267 million) fine for WhatsApp.
Disinformation Spreads on WhatsApp Ahead of Brazilian Election
NY Times
Over the past few months, the 120 million Brazilians who use WhatsApp, the smartphone messaging application that is owned by Facebook, have been deluged with political messages.
WhatsApp clarifies it cannot see your private messages
Mashable
But it does share your metadata with Facebook.
WhatsApp is having another go at explaining its privacy policy to users
The Verge
The company is trying to set the record straight on private messages and what’s changing

Commentaires

Vous avez un commentaire ? Dites-nous tout.