Ray-Ban Facebook Stories

Attention : *confidentialité non incluse avec ce produit

Ray-Ban Facebook Stories

Ray-Ban & Facebook
Wi-Fi Bluetooth

Passé en revue le : 8 novembre 2021

|
Mozilla a effectué 8 heures de recherches
|

L’avis de Mozilla :

|
Vote du public : Super flippant

Cela ressemble bien à un cauchemar potentiel pour la vie privée. Ray-Ban s’est associé à Facebook pour vendre des lunettes avec deux caméras et trois microphones intégrés qui se connectent à l’application Facebook View et, via une commande vocale, peuvent enregistrer ce que vous voyez et entendez. Ensuite, ces enregistrements peuvent être partagés sur « Facebook, Instagram, WhatsApp, Messenger, Twitter, TikTok, Snapchat et plus encore ». Aïe ! Ces lunettes connectées bien flippantes sont disponibles en 20 variantes différentes de styles et de couleurs. Elles sont également disponibles dans une gamme de verres clairs, solaires, de transition et de prescription. Nous ne pensons pas qu’il soit utile que des personnes se promènent avec des lunettes de soleil qui partagent ce qu’elles voient et entendent avec Facebook. Non vraiment, on pourrait s’en passer.

Que pourrait-il se passer en cas de problème ?

Facebook s’est associé au célèbre fabricant de lunettes de soleil Ray-Ban pour fabriquer ces lunettes intelligentes. Ray-Ban ne nous inquiète pas trop, mais Facebook, oui. Facebook est bien connu pour son irrespect de la confidentialité et de la confiance de ses utilisateurs et utilisatrices. L’entreprise s’est vue infliger des amendes record à ce sujet dans le monde entier et a déjà été prise la main dans le sac à dissimuler des fuites de données à ses utilisateurs et utilisatrices. Pas plus tard qu’en avril 2021, il a été rapporté que les informations personnelles de plus de 500 millions d’utilisateurs de Facebook ont été partagées en ligne lors d’une fuite massive de données. Ajoutez à cela le récent témoignage d’une lanceuse d’alerte de Facebook au Congrès américain qui a décrit les dommages causés par Facebook et la façon malhonnête dont ils font face à ces problèmes et Facebook semble être l’une des entreprises les plus immorales que nous passons en revue dans *Confidentialité non incluse.

Ce produit marque l’arrivée des lunettes que vous mettez sur votre visage et qui sont dotées de caméras et de microphones, ainsi que d’un moyen de tout partager sur les réseaux sociaux via l’application Facebook View. Il est bien établi que Facebook collecte et partage une énorme quantité de données personnelles sur leurs utilisateurs et ne sécurise pas toujours ces données correctement. Il n’en faut pas plus pour considérer que ces lunettes intelligentes posent un énorme problème de confidentialité.

Au-delà de cela, un problème de confidentialité plus important doit être pris en compte. Facebook (désormais Meta) et Mark Zuckerberg semblent assez obsédés par l’idée d’utiliser nos visages pour le futur métavers de réalité augmentée et de réalité virtuelle. Mais qu’est-ce que cela implique lorsqu’une personne met des caméras et des microphones sur son visage et les pointe vers son environnement ? Comment savez-vous si vous êtes enregistré·e par ces lunettes ? Facebook indique qu’une petite lumière LED montre que les lunettes enregistrent, mais certains organismes de réglementation de la protection de la vie privée s’inquiètent que cela ne soit pas suffisant pour protéger le public contre les enregistrements à son insu. Et si vous ne voulez pas être enregistré·e ? Ou surveillé·e ? Comment refuser cela ? Nous ne voyons pas comment et il n’y a pas que nous qui ayons ces préoccupations. Facebook a intégré certaines protections de la vie privée (et tant mieux), mais la question est : sont-elles suffisantes ? La réponse semble être non, car Facebook a principalement délégué la responsabilité aux porteurs de ces lunettes de l’utilisation qui en est faite.

Quel est le pire qui puisse arriver avec ces lunettes intelligentes ? Pas mal de choses, malheureusement. La question se résume à la suivante : Facebook a-t-il vos meilleurs intérêts à cœur lorsqu’il collecte toutes les données que cet appareil est capable de collecter ? De Cambridge Analytica à où nous en sommes aujourd’hui, la réponse à cette question est un NON catégorique. Ajoutez à cela les questions éthiques entourant la surveillance et l’enregistrement sans consentement et nous craignons que ces lunettes doivent bien porter la mention *confidentialité non incluse.

Conseils pour vous protéger

mobile Confidentialité avertissement Sécurité IA

Ce produit peut-il m’espionner ? informations

Caméra

Appareil : Oui

Application : Non

Microphone

Appareil : Oui

Application : Non

Piste la géolocalisation

Appareil : Non

Application : Oui

Que peut-on utiliser pour s’inscrire ?

Un compte Facebook est requis

Quelles données l’entreprise collecte-t-elle ?

Comment l’entreprise utilise-t-elle les données ?

Facebook ne vend pas vos informations.

Facebook partage des données avec de nombreux tiers, comme les partenaires qui utilisent ses services d’analyse, des annonceurs, les partenaires de mesure, les partenaires proposant des biens et services sur les produits Facebook, des fournisseurs et prestataires de services, des chercheurs et universitaires et les forces de l’ordre, et les partage aussi sur demande légale.

En plus de cela, Facebook collecte des données personnelles auprès de ses partenaires. Ces partenaires fournissent des informations sur vos activités en dehors de Facebook, notamment des informations sur votre appareil, les sites web que vous visitez, les achats que vous effectuez, les publicités que vous voyez et la manière dont vous utilisez leurs services, que vous ayez ou non un compte Facebook ou que vous soyez connecté·e ou non à Facebook.

Comment pouvez-vous contrôler vos données ?

L’assistant Facebook vous donne la possibilité de stocker des transcriptions et des données connexes sur vos interactions vocales. Vous pouvez afficher et supprimer vos transcriptions vocales. La suppression d’une transcription supprimera également les données associées à cette transcription. Vous pouvez également désactiver complètement le stockage. Lorsque le stockage est désactivé, Facebook ne conservera pas les transcriptions de vos interactions vocales ou des données qui s’y rapportent. Toutes les interactions vocales qui se sont produites avant la désactivation du stockage seront toujours conservées pendant trois ans, à moins que vous ne les supprimiez plus tôt.

Les données nécessaires au fonctionnement des lunettes et de l’application (telles que l’état de votre connectivité Bluetooth et Wi-Fi et l’autonomie de la batterie) sont stockées pendant 90 jours. Passé ce délai, Facebook commence le processus de suppression des données. Si vous acceptez de partager des données supplémentaires avec Facebook, ces informations sont conservées pendant 90 jours. Passé ce délai, Facebook entame le processus d’anonymisation de ces données.

Lorsque vous configurez les lunettes Ray-Ban Stories, vous avez la possibilité d’activer l’assistant Facebook ou vous pouvez choisir de l’activer plus tard via Paramètres sur l’application Facebook View. Vous pouvez également désactiver le stockage vocal à tout moment dans Paramètres sur Facebook View.

Quel est l’historique de l’entreprise en matière de protection des données des utilisateurs et utilisatrices ?

Mauvais

En avril 2021, une fuite de données personnelles à été signalée, comprenant environ 533 millions d’utilisateurs de Facebook de 106 pays, dont plus de 32 millions d’informations sur des utilisateurs aux États-Unis, 11 millions sur des utilisateurs au Royaume-Uni et 6 millions sur des utilisateurs en Inde. La fuite concerne les numéros de téléphone, les identifiants Facebook, les noms complets, les emplacements, les dates de naissance, les biographies et, dans certains cas, les adresses e-mail.

En août 2019, Bloomberg a révélé que Facebook a engagé des contractuels pour retranscrire les messages audio envoyés via Messenger et Facebook a confirmé ces révélations.

Ce produit peut-il être utilisé hors connexion ?

Oui

Ray-Ban Stories dispose d’un bouton marche/arrêt intégré pour que vous puissiez éteindre les lunettes à tout moment, ce qui désactive le microphone et la caméra et les lunettes fonctionneront comme des lunettes normales.

Informations relatives à la vie privée accessibles et compréhensibles ?

Oui

Facebook a un microsite dédié à la confidentialité pour les Ray-Ban Stories, ainsi qu’une FAQ avec des questions liées à la confidentialité.

Liens vers les informations concernant la vie privée

Ce produit respecte-t-il nos critères élémentaires de sécurité ? informations

Oui

Chiffrement

Oui

Les photos et vidéos des personnes sont chiffrées sur les lunettes à l’aide du chiffrement utilisé pour les fichiers Android.

Mot de passe robuste

Oui

L’authentification à deux facteurs est encouragée.

Mises à jour de sécurité

Oui

Aussi bien l’application que les lunettes

Gestion des vulnérabilités

Oui

Un programme de prime aux bugs est en place : https://www.facebook.com/whitehat

Politique de confidentialité

Oui

Le produit utilise-t-il une IA ? informations

Oui

Lorsque vous configurez vos lunettes Ray-Ban Stories, vous avez la possibilité d’activer l’assistant Facebook, un assistant vocal qui permet de capturer des photos et des vidéos en mode mains libres.

Cette IA est-elle non digne de confiance ?

Impossible à déterminer

Quel genre de décisions l’IA prend-elle à votre sujet ou pour vous ?

La reconnaissance vocale est utilisée par l’assistant vocal. De plus, le traitement de la caméra est effectué par des modèles d’apprentissage automatique.

L’entreprise est-elle transparente sur le fonctionnement de l’IA ?

Oui

Les fonctionnalités de l’IA peuvent-elles être contrôlées par l’utilisateur ou l’utilisatrice ?

Oui


Actualités

Designed for privacy, controlled by you.
Facebook
With Ray-Ban Stories you can instantly capture any moment, so your privacy and the privacy of those around you is more important than ever.
Why you shouldn’t buy Facebook Ray-Ban smart glasses
Access Now
Below, we’ll unpack why you shouldn’t buy these wearable surveillance cameras, why they can’t be used safely in public spaces, and why Facebook and other companies need to prioritise human rights when developing “smart” glasses.
Ray-Ban Stories let you wear Facebook on your face. But why would you want to?
The Conversation
In partnership with eyewear brand Ray-Ban, Facebook has released its first pair of smart glasses, offering wearers the ability to capture photos and videos without even needing to pull out their phone.
Facebook warned over 'very small' indicator LED on smart glasses, as EU DPAs flag privacy concerns
TechCrunch
Facebook’s lead privacy regulator in Europe has raised concerns about a pair of “smart” Ray-Ban sunglasses the tech giant is now selling. The glasses include a face-mounted camera that can be used to take pictures and short videos with a verbal cue.
Why Facebook is using Ray-Ban to stake a claim on our faces
MIT Technology Review
Last week Facebook released its new $299 “Ray-Ban Stories” glasses. Wearers can use them to record and share images and short videos, listen to music, and take calls.
Guide to Ray-Ban Stories: Bystander Privacy in a World of Wearable Cameras
Connect Safely
Facebook Reality Labs and Ray-Ban have partnered on a new product called “Ray-Ban Stories,” the companies’ first generation of smart glasses.
Ray-Ban Stories, aka Facebook Glasses, are a privacy nightmare
Input Magazine
For a mere $299 you can creep out people around you and record them without their consent.
Listen: Next in Tech | Episode 38: Datacenter and Infrastructure Markets in China
S&P Global
Every region on the globe has their own characteristics, but the high levels of digitization in China create interesting requirements. Perkins Liu, senior research analyst, joins host Eric Hanselman to explore the dynamics of the market and the forces at work.
Facebook Is Making Camera Glasses, Ha Ha Oh No
BuzzFeed News
Ray-Ban Stories can take photos and videos with a touch of a button and send them to your phone.

Commentaires

Vous avez un commentaire ? Dites-nous tout.