Lettre ouverte à Facebook

Une illustration en noir et blanc de trois fenêtres de navigateur affichant une sphère hypnotique, une croix et une mire de télévision.

Certains responsables politiques font usage de campagnes de désinformation qui exploitent nos émotions et nos valeurs pour manipuler notre comportement. Nous avons le droit de savoir qui paie pour influencer notre vote, et Facebook a la responsabilité de s’assurer que cela est le cas sur sa plate-forme. Facebook a fait de nombreuses promesses aux législateurs et aux utilisateurs européens pour rendre les publicités politiques plus transparentes, mais jusqu’à présent, nous n’avons guère vu de résultats. Nous avons donc décidé d’adresser une lettre ouverte à Facebook, demandant de mettre en œuvre ces promesses, à temps pour protéger les utilisateurs lors des élections européennes.

MISE À JOUR du 13 février : en réponse à notre campagne, Facebook a annoncé le lancement de son API d’archivage des publicités le mois prochain. Lisez ici la déclaration de Mozilla concernant cette réponse.


Cher Facebook,

Nous vous écrivons aujourd’hui en tant que groupe d’experts en technologie, de défenseurs des droits de l’Homme, d’universitaires, de journalistes et d’utilisateurs de Facebook, car nous sommes profondément préoccupés par la fiabilité des promesses faites par Facebook pour protéger les utilisateurs européens de campagnes de désinformation ciblées pendant les élections européennes. Vous avez promis aux législateurs et aux utilisateurs européens d’accroître la transparence des publicités politiques sur la plate-forme afin de prévenir les abus pendant les élections. Mais dans le même temps, vous avez délibérément bloqué l’accès aux outils de transparence qui permettent à vos utilisateurs de voir comment ils sont ciblés.

Dans la récente tribune de votre entreprise publiée par Le Monde, Mark Zuckerberg a écrit que les principes les plus importants concernant les données sont la transparence, le choix et le contrôle. En limitant l’accès aux outils de transparence publicitaire mis à la disposition des utilisateurs de Facebook, vous portez atteinte à la transparence, vous privez vos utilisateurs du choix d’installer des outils qui les aident à analyser les publicités politiques et vous exercez un contrôle sur les chercheurs de bonne foi qui tentent d’analyser les données sur la plate-forme. Votre alternative à ces outils tiers offre une simple fonctionnalité de recherche par mot-clé et ne fournit pas le niveau d’accès aux données nécessaire à une transparence significative.

Il est temps de joindre l’acte à la parole. C’est pourquoi vous devez prendre des mesures effectives pour tenir les engagements pris envers les institutions européennes, notamment la transparence accrue que vous avez promise. Les promesses et les déclarations à la presse ne suffisent pas ; nous voulons plutôt être témoins de mesures concrètes au cours des prochains mois et nous veillerons à ce que Facebook prenne ses responsabilités si ces mesures ne sont pas suffisantes.

Nous vous demandons en particulier de mettre en œuvre les mesures suivantes d’ici au 1er avril 2019, afin de laisser aux développeurs suffisamment de temps pour créer des outils de transparence avant les élections :

  • Déployer une API d’archivage des publicités fonctionnelle et ouverte qui permet une recherche avancée et le développement d’outils d’analyse des publicités politiques diffusées aux utilisateurs européens de Facebook.
  • Faire en sorte que toutes les publicités politiques soient clairement dissociées des autres contenus et accompagnées des critères de ciblage clés tels que l’identité du commanditaire et le montant dépensé sur la plate-forme dans tous les pays de l’Union européenne.
  • Cesser toute intimidation des chercheurs qui créent des outils pour assurer une plus grande transparence de la publicité sur votre plate-forme.

Nous croyons que Facebook et d’autres plates-formes peuvent être des atouts pour la démocratie, mais cette vision ne peut se réaliser que par une véritable transparence et de la confiance. La transparence ne peut pas se limiter aux conditions avec lesquelles les plus grandes et les plus puissantes entreprises high-tech du monde se sentent les plus à l’aise.

Nous attendons avec impatience la mise en œuvre rapide et complète de ces mesures pour assurer la transparence que vous avez promise à vos utilisateurs.

Cordialement,

La fondation Mozilla

Signataires :

Access Now
AlgorithmWatch
All Out
Alto Data Analytics
ARTICLE 19
Aufstehn
Bits of Freedom
Bulgarian Helsinki Committee
BUND – Friends of the Earth Germany
Campact

Campax
Center for Democracy and Technology
Certified Content Coalition

CIPPIC
Civil Liberties Union for Europe
Civil Rights Defenders
Declic
doteveryone
Estonian Human Rights Center
Free Press Unlimited
GONG Croatia
Greenpeace

Italian Coalition for Civil Liberties and Rights (CILD)
Mobilisation Lab
Open Data Institute
Open Knowledge International
OpenMedia
Privacy International

PROVIDUS
Reporters sans frontières
Skiftet
SumOfUs
The Fourth Group

Transparent Referendum Initiative
Uplift
Urgent Action Fund for Women's Human Rights
WhoTargetsMe
Wikimedia UK

loading CTA

This is part of a broader movement for a healthy internet. See more.