Illustration montrant des mains tenant des smartphones, avec des billets d’un dollar volant entre eux, et un œil qui regarde la scène en arrière-plan.


Si vous êtes à la recherche d’un nouvel objet connecté, la première chose que vous faites est peut-être de vérifier le prix, les spécifications et les avis des produits qui vous intéressent. C’est sage, mais il peut également être intéressant de prendre le temps de faire quelques recherches raisonnables sur leurs protections en matière de confidentialité et de sécurité. Il est important de s’assurer que vous ne vendez pas par inadvertance vos données ou votre vie privée dans le cadre de cet achat.

Vous ne savez pas par où commencer ? Voici quelques conseils pour acheter des objets connectés :

Faites des recherches

Tout ce qui se connecte à Internet peut être vulnérable, cela vaut donc la peine de vérifier la fiabilité en matière de confidentialité des objets connectés que vous pourriez acheter (et de l’entreprise qui les fabrique). Si les politiques de confidentialité ce n’est vraiment pas votre truc, nous avons ce qu’il vous faut : notre Guide d’achat *Confidentialité non incluse qui vous aidera à déterminer quels produits respectent votre vie privée numérique, et ceux qui ne le font pas.

Comprenez les risques

Tous les risques ne se valent pas. Ces écouteurs Bluetooth représentent probablement un risque beaucoup moins élevé que cette serrure connectée à Internet, dans le cas où vous seriez victime d’une fuite de données ou d’une menace à votre vie privée. Le confort c’est bien, la sécurité c’est mieux.

Déterminez quelles sont vos limites

Nous avons toutes et tous différentes limites en matière de confidentialité et de sécurité. Prenez le temps de déterminer quelles sont les vôtres. Si vous achetez un appareil connecté à Internet comme cadeau pour quelqu’un, vérifiez sa position en matière de confidentialité numérique, cette personne pourrait être moins emballée que vous à l’idée de posséder un collier pour animaux qui se connecte en Wi-Fi. Et si vous faites des achats pour des enfants, demandez à leurs parents ce à quoi leurs enfants ont accès (ou à quelles choses leur enfants peuvent être exposés).

Privilégiez le local

Si vous recherchez une caméra de sécurité domestique par exemple, privilégiez celles qui stockent les vidéos localement sur une carte SD plutôt que dans le cloud sur Internet. Le seul inconvénient c’est que vous pourriez ne pas pouvoir visionner les vidéos à partir de n’importe quel appareil connecté, mais vous renforcerez votre protection contre les fuite de données, les piratages ou d’autres vulnérabilités liées à Internet.

Demandez-leur d’oublier

Les enceintes connectées comme Amazon Echo ou Google Nest vous permettent désormais de leur dire d’oublier ce que vous venez de leur demander (« Alexa, efface ce que je viens de te dire »). Si vous souhaitez investir dans une enceinte connectée, vérifiez quel niveau de contrôle vous avez et habituez-vous à lui demander quotidiennement d’effacer vos discussions.


Les objets connectés offrent de nombreux avantages et peuvent faire une énorme différence dans la vie au quotidien. Un gros problème cependant, c’est que trop d’entreprises nous forcent (les utilisateurs et utilisatrices) à prendre des mesures pour protéger notre vie privée, plutôt que d’en faire les réglages par défaut. Nous devons plus souvent refuser le partage ou la vente de nos données plutôt que l’autoriser de nous-mêmes, ou encore ouvrir et modifier les paramètres de confidentialité de notre propre initiative, si nous voulons que nos informations personnelles restent personnelles. Alors, si vous avez déjà cliqué sur « acheter » pour ce nouvel objet connecté, nous vous recommandons de passer un peu de temps à contrôler vos paramètres de confidentialité avant de l’utiliser. Parce que protéger votre sécurité numérique en vaut certainement la peine.